Rg3 pages 25 – 31

Eté 1915 - Brinighoffen (68) - Cagna - Aspirant Amsler, petit fils de Michel Diemer de Mulhouse

Il nous fit les honneurs de sa « cagna » et de ses boyaux, puis nous nous amusâmes à faire du tir au revolver tandis que les obus de 75 et 120 passaient au-dessus de nous pour remuer les Boches à 800 m devant nous.


Cette ballade devait être avant longtemps ma dernière excursion aux premières lignes.

Voici l'automne et il faut songer à préparer ses quartiers d'hiver.

Eté 1915 - Brinighoffen (68) - Dans les boyaux Aspirant Amsler (1)


Automne 1915 - Phaffans - Au Moulin des Bois, l'équipe du père Thavard - Abel Paulmier (1), Mr Thavard (6)

Notre vie se passe maintenant essentiellement à Phaffans et aux environs immédiats. Nous allons fréquemment au Moulins des Bois toujours éminemment hospitalier pour la tribu des sans fil, comme dit le père Thavard.

Mais hélas les habitants de cet antique repaire de brigands, nous plaquent à leur tour et nous demeurons seuls, tout seuls à la campagne. Le moulin est à nous maintenant et voici la bagnole et la « tribu » en tournée de pillage.

Automne 1915 - Phaffans - Au Moulin des Bois, la tribu des sans fils - (1), (2), Louis Coste, Pierre Binder, Abel Paulmier


Automne 1915 - Phaffans - Dîner au cantonnement Pierre Binder, Mr Coste, Abel Paulmier, Joseph Kugheny


Avec l'automne viennent aussi les jours froids et pluvieux. Toute la petite équipe se terre au cantonnement. Chacun cherche à se créer un peu de confort. Notre grande pièce est assez agréable, bien chaude surtout.


Nous voici à table, puis le dîner terminé chaque «poilu» (oh combien !) s'occupe à son gré. Les uns tuent le temps par quelque parti de dames ou d'échecs, d'autres se plongent dans la lecture, d'autres encore abandonnent leurs pensées à une lettre amoureuse.

Automne 1915 - Phaffans - Au cantonnement Louis Coste, Marcel Bijos, Pierre Binder, Abel Paulmier


Automne 1915 - Phaffans - Cantonnement : le ménage et la cuisine - Pierre Binder (1)

Automne 1915 - Phaffans - L'heure du procès-verbal Louis Coste, (2), Pierre Binder



Mais voici l'heure du « PV » (procès verbal) téléphone, télégraphe tout est en mouvement. Cela ne dure pas et nous voici à une autre tâche, très importante aussi, le ménage.

Automne 1915 - Phaffans, notre cordon bleu


Automne 1915 - Phaffans - Bricolage au cantonnement - Pierre Binder

Automne 1915 - Phaffans - Derniers haricots avant l'hiver Pierre Binder, Louis Coste



Au dehors c'est toujours la pluie froide qui annonce l'hiver.
Pour s'occuper, on bricole. J'ai monté un établi dans la cuisine et ce meuble rustique tremblera souvent sous les coups de marteau, clouant, ciselant, forgeant les objets les plus variés.- Une éclaircie ! vite on va cueillir encore quelques haricots oubliés au potager.

Mais un beau jour nos chefs ont une bonne inspiration. On nous envoie des matériaux pour la construction d'un chalet destiné à remplacer l'auto pendant l'hiver

Automne 1915 - Phaffans Construction du poste Rg3 fixe

Construction du poste Rg3 fixe


Trois semaines de besogne amusante qui tuera un peu le cafard. Mais on travaille le plus souvent sous la pluie.

Construction du poste Rg3 fixe.

Construction du poste Rg3 fixe



On se dépêche. Au bout de quelques jours la charpente est montée, non sans peine, puis on pose les panneaux. Enfin, on achève les cloisons extérieures et transporte les appareils. On déplace le mât. A ce moment la première neige nous surprend. Cinq ou six jours après c'est la grosse chute.


Page précédente

Page suivante