L’intérieur

Les autels

L’église paroissiale est placée sous l’invocation de l’Assomption ; elle possède plusieurs autels latéraux :

  • L’autel Saint Nicolas, fondé par le curé et les paroissiens qui en avaient la collature.
  • L’autel de Sainte Catherine, fondé par les seigneurs de Roppe qui en avaient aussi la collature. En 1777 ce droit était exercé par monsieur de Klinglin d’Essert.
  • L’autel de Saint Michel fondé par Henri la Reuche, originaire de Roppe, chapelain de l’autel Sainte Catherine. Avant 1722, le droit de collature était exercé par ses parents.

Un autre autel était dédié à Saint Blaise dans une chapelle qui servait de sépulture à la famille de Reinach-Roppe. Les collateurs en étaient l’abbé et le couvent de Lucelle.

Le droit de patronage de l’église fut donné à l’abbaye de Lucelle par Thiébaud, comte de Ferrette en 1290. Le pape Jean XXII l’annexa le 19 juin 1330, motivé par l’augmentation du nombre de moines de l’abbaye. C’est Jean de Chalons, évêque de Bâle, qui confirma son annexion le 9 mars de l’année suivante.

Les trois vitraux du chœur

Vitraux

Le médaillon du plafond


Carlos Limido - Autoportrait

Autoportrait -fusain sur papier

C’est le peintre Carlos Limido qui a réalisé ce médaillon en 1934.
Il a pris des personnes du village comme modèle pour la scène champêtre.


Zoom sur ce médaillon

L’Assomption de la Vierge

(médaillon situé au-dessus de l’autel)
L'Assomption de la Vierge

La chaire dite de Berdolet

Date de la chaire

Date gravée à l'intérieur de la chaire


Laisser un commentaire